PRIX PÉPIN 2020

Chaque année, Galaxies et Géante rouge organisent le Prix Pépin, qui distingue des micro-nouvelles de moins de 300 signes (espaces et titre compris. Il est ouvert à tous, du 1er janvier au 31 mars de chaque année.

RÈGLEMENT 

Art 1 : Le Prix Pépin 2020 est organisé comme suit :

- Les candidats déposent de un à quatre textes par auteur. Ces dépôts se font exclusivement sous forme numérique, par mail envoyé à prixpepin2020@gmail.com 

- Les textes, inédits, ne doivent pas dépasser 300 signes et espaces, titre compris (oui : trois cents, pas trois mille, et signes, pas mots !) et constituer un texte cohérent, rattachable à la science-fiction. Le titre, obligatoire, est donc compris dans les 300 signes.

-Les textes sont enregistrés dans leur ordre d’arrivée, jusqu’au 31 mars 2020 à minuit (il est tenu compte des fuseaux horaires : le grand maître ne dort pas cette nuit-là !).

-Un accusé de réception sera envoyé aux candidats. S'ils ne le reçoivent pas, ils peuvent le signaler dur galaxiessf@gmail.com

 

Art 1 bis : A dater de 2018, un Grand Pépin-métreur a été intronisé : il mesure sans état d'âme la longueur des pépins avant envoi au jury, et tous ceux qui dépassent les 300 signes sont retranchés sans aucune pitié ! (article ajouté par le docteur Guillotin)

 

Art 1 ter : Les Pépins sont envoyés dans le corps d'un message, sans pièces jointes, de façon à faciliter la vie du Grand maître, qui en sera bien reconnaissant aux auteurs, car cela lui fera gagner un temps précieux (le Grand Maître ne sait pas pourquoi, mais le temps est toujours précieux...) !  

 

Art 1 quater : Quand il reçoit les textes, le Grand Maître les colle, dans leur ordre d’arrivée et en les numérotant, dans un document unique, sans nom, adresse mail ni aucun autre signe d’identification. Tous les pépins sont ensuite transcrits en police Calibri 11, sans mise en page, alignés à gauche, interligne normal. Si les Pépins comportent des caractères spéciaux, des images ou des mises en page significative, il suffit de le signaler au Grand Maître, qui n’est pas tombé de la dernière pluie et saura se débrouiller pour les respecter.


Art 1 quinquiès : Le fait pour un candidat de révéler son nom en lien avec les textes envoyés pourra valoir disqualification ou condamnation au pilori dressé lors de la convention 2020, ou, dans les cas extrêmes, cette convention ayant lieu à Orléans, à être brûlé sur une place de Rouen...

 

Art 2 : Le jury a donc connaissance des textes sans mention de nom d’auteur. Il opère un choix en plusieurs phases : d’abord en désignant, selon des modalités précises dont il décide au vu du nombre de textes reçus, les textes finalistes, puis, de la même façon en désignant parmi ces finalistes au moins trois textes : Pépin d’or, pépin d’argent et pépin de bronze. Un prix du jury peut être décerné pour le pépin choisi au premier tour par le plus grand nombre de membres du jury. Eventuellement, le jury décidera de façon souveraine d'attribuer des prix supplémentaires. Enfin, les finalistes non primés sont soumis au public qui vote pour désigner le prix du public. Le Grand Maître et le Président désignent également un Prix, chacun le sien, non mais !

 

Art 2 bis : Pour en finir avec les sots, les grincheux et les insomniaques compulsifs, les concurrents sont libres de faire voter leurs potes, de voter eux-mêmes, etc. pour le prix du public. Ceux qui ne sont pas contents risquent bien inutilement de se fabriquer des ulcères, ce qui serait vraiment dommage, non ?

 

Art 2 ter : Mais comme il y en a qui ont vraiment poussé le bouchon un peu loin, le jury déterminera lui-même dans quelles conditions le public sera admis à voter.

 

Art 2 quater : Voir Art 2 quinquiès

 

Art 2 quinquiès : Ceci étant, il faut garder le sens de la mesure : depuis 2015, le jury a créé un prix de camaraderie, pour ceux qui ont vraiment un gros fan-club... (Et il y en a !)

 

Art 3 : L’ensemble des textes finalistes est publié dans le fanzine Géante rouge, éventuellement accompagné d’illustrations. En soumettant un texte, l’auteur s’engage à accepter la publication de son texte, de son nom ou de son pseudonyme, et à ne pas contester le choix de l’illustration éventuelle.

 

Art 4 : Le Grand Maître se réserve le droit d’écarter, en motivant sa décision, tout texte contraire aux lois en vigueur en France au moment de l’organisation du concours, et notamment tout texte injurieux, à caractère sexiste ou homophobe, faisant l’apologie de la haine raciale, etc. (et d’ailleurs, même si des lois permettaient cela, le Grand Maître non)

 

Art 5 : Ce règlement n’ayant dû être pondu que parce qu’il s’est trouvé des mauvais coucheurs dans le concours 2006 et même un fameux enquiquineur dans celui de 2008, et des serial tricheurs dans celui de 2009, le Grand maître réglera les autres litiges à sa convenance et à celle des candidats, car tel sera son bon plaisir, et pourvu que les candidats en questions fussent moult joyeux et joyeuses gars et garces, venus là pour s’esbaudir, se taper sur la panse et tirer de tout ceci grande réjouissance et grand tumulte de chairs et d’esprit…

 

Art 6 : On a eu beau chercher, il n’y en a pas…

 

Art 7 : non plus…

 

Signé : le Grand Maître du Prix Pépin et de quelques autres billevesées

Page Facebook
P